Contenu | Menu | Recherche

We aim to misbehave

Starter Set

.

Références

  • Gamme : City of Mist
  • Sous-gamme : City of Mist - Seconde édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Kit de démo
  • Editeur : Son of Oak
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2017
  • EAN/ISBN : 978-965-92587-0-3
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

  • Livret de 87 pages en couleurs
  • 7 fichiers de personnages prétirés en version couleur et noir et blanc (1-2 pages)
  • Fiche de personnage vierge (3 pages)
  • Thèmes de groupe (1 page)
  • Actions (2 pages)
  • Cartes de statut (1 page)
  • Deux scénarios (3 pages et 10 pages)

Description

Le kit de démarrage de City of Mist est constitué de plusieurs fichiers au format pdf :

  • Un livre de règles (rulebook) de 87 pages
  • Des fichiers pour imprimer les fiches de 7 personnages personnages prétirés en couleur ou en version noir et blanc plus facile à imprimer, et une fiche vierge, un choix de 4 thèmes pour réunir l’équipe, les résumés des actions possibles, des cartes pour suivre l’évolution des statuts.

Les personnages pré-tirés sont :

  • Desclan l’estrange, un antiquaire qui a le pouvoir de changer la réalité
  • Excalibur, une vieille dame riche devenue justicière depuis qu’elle a découvert Excalibur, l’arme ultime
  • Flicker, une hacker hipster super rapide aux sens surdéveloppés
  • Kitsune, une ninja bienveillante capable de créer des illusions
  • Mitosis, un métamorphe super badass
  • Post-Mortem, un assassin mort vivant équipé de matériel high tech
  • Salamander, un justicier urbain au grand cœur capable de littéralement s’enflammer

Le livre de règles comporte outre sa couverture, ses crédits et un sommaire (5 pages), cinq grands chapitres et un exemple de partie.

Welcome to the City of Legends Made Flesh (4 pages) est une introduction à cette ville mystérieuse à mi chemin entre le genre polar noir et le genre super-héros fantastique, où les joueurs incarnent une personne ordinaire soudain habitée par des pouvoirs légendaires dont elle cherche le sens.

L’Estrange’s Guide to the City (18 pages) lève une partie du mystère sur le monde parallèle qui imprègne la city of mist, aux prises avec une force légendaire le Mythos, et un voile mystérieux qui le cache aux yeux des gens ordinaires (sleepers). Etre habité par le Mythos, c’est être devenu un pont (gateway) entre ces deux mondes, en gardant un lien fort vers une vie ordinaire, le Logos. On y trouve la description de quelques quartiers et un rapide résumé des 7 personnages pré-tirés disponibles.

The Cinematics (22 pages) commence par expliquer les principes de la création de personnages qui reposent sur sept thèmes de Mythos et sept thèmes de Logos résumés sur une page. Mais dans ce starter il faut se contenter de personnages pré-tirés faute de règles détaillées de création. 8 actions permettent d’évaluer ce que les personnages veulent réaliser dans la fiction : enquêter, convaincre, faire face au danger, frapper de toutes ses forces, se confronter à quelqu’un, changer les règles, agir discrètement, et prendre des risques. Ce sont les mots clés des personnages qui accordent des bonus au jet de 2D6 lorsque ces actions sont entreprises. On peut aussi bruler temporairement un mot clé (tag) pour avoir un succès garanti. Un résultat de 7 ou plus garantit un succès à l’action entreprise mais avec un compromis à faire si le résultat est inférieur ou égal à 9 : par exemple l’action enquêter peut aboutir à se mettre en danger. Sur un résultat de 6 ou moins, c’est au MJ de faire évoluer la fiction dans un sens favorable à l’adversité, ou de mettre en danger les personnages.

Lors d’une confrontation à un PNJ ou à un danger, les personnages vont subir des statuts qui sont des mots clés chiffrés comme ivre-2, terrifié-1 ou blessé-3 vont s’accumuler pour aboutir à l’incapacité (statut 5) ou la mort (statut 6). Faire face au danger est une action spéciale qui permet d’encaisser et donc de diminuer des statuts négatifs acquis suite à des actions.

A la fin d’une aventure (downtime), chaque personnage a une opportunité d’évoluer en modifiant un de ses thèmes, mais le thème commun à l’équipe de personnages peut évoluer aussi.

Mythos and Logos (8 pages) aborde des actions plus radicales comme essayer de voir au-delà du voile, ou déchainer ses pouvoirs au risque de les voir changer, et de façon générale tous les changements que va devoir subir le personnage dans sa quête de vérité.

Beyond the Mist (16 pages) est consacré au travail du MJ. Comment concevoir un scénario ? Comment représenter l’adversité avec des dangers qui ont leurs propres actions et des mots clés spéciaux (spectrum) qui indiquent comment en venir à bout. On y trouve également un résumé des conseils au MJ propres à improviser dans le cadre du système apocalypse : créer des complications, des choix difficiles, révéler des vérités qui dérangent.

Le livret se conclut par un long exemple de partie où les héros vont se confronter à un de leurs adversaires dans un restaurant chic (12 pages) puis une illustration et une page décrivant les ouvrages de la gamme.

Le kit contient également deux scénarios :

  • V is for Going Viral est un scenario de 3 pages où deux pistes d’enquêtes, une disparition ou un traffic d’êtres humains, mènent à la découverte d’un danger bien plus grave, de nature virale, avec des pouvoirs qui pourraient se révéler difficiles à gérer. 
  • Demons in Cross End est un scenario de 10 pages où deux pistes d’enquêtes, un vol dans une galerie d’art et une série de meurtres, mènent à une vieille église en ruines. Deux formes de Mythos s’affrontent sur ce terrain inhabituel.

Cette fiche a été rédigée le 12 mai 2019.  Dernière mise à jour le 3 novembre 2019.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

City of Mist est un jeu très inspirant, prenant le meilleur des moteurs d'improvisation du système Apocalypse (les actions) et du système FATE (les tags descriptifs).

Cela donne donc un jeu avec un format très très libre pour la création de personnage, à ceci près qu'il y a tout de même quelques contraintes puisque les descriptifs ne doivent pas être trop généraux afin d'éviter les abus. Au moins cette contrainte ne transparait pas avec le starter puisque ce sont 7 personnages pré-tirés hauts en couleurs qui sont proposés. Pari réussi puisque leur diversité donne une très bonne idée de la variété de personnages possibles.

Ce starter est décidément très bien fichu puisque les principes généraux du jeu y sont décrits sur quelques pages avec un bel effort de concision, et notamment le moteur du système qui consiste en une série d'actions résolues par un jet de dés tout simple. Les mots clé des personages seront des bonus ou des malus pour ce jet de dés; s'ils s'appliquent à la situation. Les fiches de perso sont hautes en couleur mais aussi dispo en format sobre noir et blanc plus facile à utiliser autour d'une table.

Le starter est aussi fort complet puisqu'il comprend de quoi jouer deux scénarios. Le premier décrit une sorte d'emprise contagieuse qui va amener les enquêteurs à affronter des individus sous contrôle de plus en plus déterminés au fur et à mesure qu'ils s'approchent de la solution. De format très simple, mais tout de même très ouvert, il se résoudra en quelques scènes. Le second est plus représentatif de la complexité souhaitée pour les aventures de City of Mist, un solide mystère, deux factions à l'oeuvre dans les coulisses et un drame qui se déroule inexorablement si les joueurs n'en prennent pas énergiquement les rênes. Les deux sont des scénarios bac à sable très flexibles et faciles à adapter ; c'est une des forces du système et ils en jouent bien.

Tout cela donne envie d'en savoir plus, et donc d'aller sur le player pour découvrir les règles de création et d'évolution des personnages, mais je dirais que dans le fond, tout est déjà dans le starter.

Je m'étais intéressé à City of Mist il y a quelques années avant que je devienne fan du système Apocalypse et ses règles m'avaient dérouté. Maintenant que je suis rodé au système, je me sens très à l'aise avec ce starter et prêt à démarrer rapidement. Tout cela pour dire que la flexibilité introduite par le système de mots clés se paie tout de même par une prise en main un peu plus difficile que les playbooks habituels dans cette famille de jeux.

L'envie d'écrire des scénarios vient rapidement, vite paralysée par l'immense champ des possibles, il faut faire des choix, je crois que je me laisserais bien inspirer par de nombreuses oeuvres de Urban Fantasy qui pullulent dans ma bibliothèque, histoire de cadrer un peu. Oui le système sans être générique est vraiment très flexible et facile à adapter.

D'où la note de 5/5 pour ce starter gratuit, très bien pensé, très complet, et très inspirant.

Critique écrite en mai 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques