Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

Dawn of the Jihad

.

Références

  • Gamme : BattleTech
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Fantasy Production LLC
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juillet 2005
  • EAN/ISBN : 1-932564-57-8
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 160 pages à couverture souple.

Description

Dawn of the Jihad est le premier d'une série d'ouvrages, pour le jeu ou en romans, visant à décrire en détail le nouveau grand bouleversement de l'univers de Battletech. L'ouvrage est en fait un recueil de dépêches, de textes, de compte rendus, de transcriptions, etc. Les documents sont globalement classés par puissance émettrice et couvrent les événements de fin 3067 à fin 3068, début 3069.

And It Came To Pass (5 pages), décrit, après une introduction et le début d'un roman (17 pages, la suite du roman se trouve sur l'un des sites officiels du jeu), les événements menant au Jihad en brossant un résumé de ceux-ci depuis les années 3020. Fin 3062, c'est la FedCom Civil War. Le Federated Commonwealth, né en 3026 par un mariage entre les leaders des maisons Davion et Steiner, s'effondre dans une sanglante guerre civile qui dure jusqu'au début de 3067, alimenté par ou alimentant d'autres conflits annexes. Après 5 années de guerre et des millions de morts, les deux nations pansent leurs plaies. De là jusqu'en Novembre 3067, le Word of Blake, secte schismatique de la ComStar, voit ses prophéties se réaliser au travers des conférences pour la Star League qui sont une tentative de rassembler les états de la Sphère Intérieure sous forme de fédération. Mais ses rêves s'effondrent au moment même où la secte va devenir membre de cette nouvelle Star League. En effet, Sun Tzu Liao, Chancelier de la Capellan Confederation ne prend même pas la peine de se rendre à une réunion qu'il considère comme inutile pour un projet qui ne marchera jamais. Les maisons Steiner et Davion ont quant à elles besoin de reconstruire leurs pays. Un vote de confiance échoue et la nouvelle Star League meurt avant même de voir son avènement.

Filthy Money (11 pages), décrit le début des événements, en rassemblant des dépêches et documents provenant de sources indépendantes ou mercenaires. Cameron St Jamais a apparemment très mal pris le camouflet fait au Word of Blake. Tharkad, capitale Steiner, est bombardée, des civils massacrés, à la fois par des armes conventionnelles et nucléaires. Outreach, la planète mercenaire de même, les Dragoons de Jaime Wolf étant les vraies cibles de l'attaque. Jaime Wolf meurt, mais une partie des Dragoons survivent et réclament vengeance.

Burning Fist (13 pages), détaille la suite, de sources Steiner. Tharkad brûle, Skye est assiégée, et l'Archon probablement décédé dans ce qui est l'attaque la plus vaste jamais lancée par un seul groupe, le Word of Blake. L'usage d'armes de destruction massive et l'attaque délibérée de citoyens est aussi sous l'interdiction des Conventions d'Arès. Les armes nucléaires n'avaient d'ailleurs pas été utilisées depuis plusieurs siècles.

Broken Swords (18 pages), décrit l'assaut de New Avalon et son siège. Avec un général des armées obsédé par la question Liao et qui ne vient même pas à la rescousse de sa capitale, préférant attaquer Sian, un Prince disparu et des attaques opportunistes provenant du Taurian Concordat, la maison Davion est sous pression.

Tears of the Dragon (10 pages), évoque le Dracons Combine, étrangement épargné par le Word of Blake. Toutefois, l'attaque cérébrale du Coordinateur, la révolte sur Luthien et des attaques aux frontières ne permettent pas à la maison Kurita de se reposer.

The Eagle Screams (10 pages) : malgré ses problèmes, la maison Steiner a attaqué la Free World League de la maison Marik, touchée elle aussi, à travers Outreach, par une attaque nucléaire. Le duc Kelswa-Steiner a lancé un assaut sur la maison Marik, et le Capitaine Général Thomas Marik ne réagit pas. Un général peu connu, Jeremy Brett, sera le héros de la Free Worlds League, mais son intégrité est mise en doute.

Enemy Brothers présente en 10 pages les déclarations officielles de la ComStar et du Word of Blake, qui annonce d'abord ne pas être impliqué, puis que c'est une bonne chose, punition méritée par ceux qui s'opposent aux prophéties de Jérôme Blake.

Trials of Victory (12 pages) montre que les Clans ne vont pas rester inactifs dans cette affaire. Toutefois, leur action n'est pas encore décidée. Certains pensent que ce chaos met fin à la Trêve de Tukkayid, d'autres estiment que briser cette trêve c'est briser leur honneur.

Celestial Crises (11 pages) rassemble des éléments de propagande Liao. Il y est donc dit que l'enlèvement royal est un mensonge, que l'oppresseur Davion George Hasek Davion n'a pas attaqué Sian, et que le palais n'est pas vraiment détruit.

Aftershocks (15 pages) est le compte rendu d'une émission de télévision rassemblant une personne de chaque maison pour un débat qui s'enflamme avant que l'émission ne soit brouillée et la communication coupée.

Chaos Unbound (27 pages) fournit des règles pour faire jouer cette période. 17 synopsis de scénarios, avec des règles spéciales et conçus pour Battletech et/ou MechWarrior composent l'essentiel de cette section.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 novembre 2013.

Critiques

Loris Gianadda  

He ben. Que d'événements ! Il y avait longtemps que je n'avais lu un tel bouleversement dans l'univers de Battletech. Le résultat de la FedCom Civil War avait détourné pas mal de monde à cause du retour à l'état initial qui s'était ensuivi, comme si 200 ans de guerre ou rien, c'était pareil.

Ici, c'est l'énorme clash sanglant. Les insupportables Word of Blake (leur fanatisme me broutait) jouent enfin avec les allumettes et s'asseyent sur les Conventions Arès. Tout le monde part en guerre, des haines séculaires s'éveillent, les sucettes atomiques volent, plein de vieux tromblons, des PNJ "inmourables" se font enfin achever.

Fanpro a décidé donc de balancer un grand coup d'latte dans l'univers de Battletech, et franchement ça promet. Ca va bouger sévère. Les scénars sont difficilement utilisable pour MechWarrior, mais il n'en va pas de même pour le background. Faire vivre à ses joueurs le début du Jihad, avec sa violence, sa désinformation (ou le très long temps de transfert de l'info), etc, ce doit être inoubliable. Je dois avouer que je suis impatient de lire la suite (au moins ce qui se passe de 3070 à 3073, déjà).

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques