Contenu | Menu | Recherche

Un Grog, ça coule comme de l'eau de source

Mythic Iceland

.

Références

  • Gamme : BaSIC / Basic Role-Playing
  • Version : première édition limitée
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Chaosium
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2011
  • EAN/ISBN : 978-1-56882-352-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple et dos carré de 276 ou 306 pages accompagné d'une carte couleur format A3.

Description

Après une page de titre et une de crédits mais pas de sommaire ni de table des matières, une introduction de 5 pages nous présente le projet. L'auteur veut faire vivre l’Islande de la période des sagas viking, en particulier de 930 à 1050, soit avant l'adoption collective du christianisme. S’agissant de l'Islande mythique, les créatures mythologiques et la magie sont réellement présentes, même s'il est prévu de pouvoir aussi jouer dans un monde strictement historique. Des encadrés dans le texte de chaque chapitre précisent comment en utiliser les informations en retirant tout l'aspect surnaturel. Une page présente l'alphabet et la prononciation de la langue islandaise.

History of Mythic Iceland, 11 pages, commence par détailler le mythe de la création de l'ile, par le dragon Svafnir, avant de relater l'établissement des premiers ermites, suivis bientôt par des vikings fuyants les impôts trop élevés du roi de Norvège, Haraldur Tanglehair.  Il se termine avec la conversion collective au christianisme.

Le chapitre suivant, Character creation, 13 pages, se réfère au chapitre 2 du BRP et  propose simplement des adaptations, en particulier les compétences spéciales, y compris certaines mythiques, comme prophétie et magie runique. Trois pages de noms masculins et féminins, avec leur signification, ainsi que de surnoms viennent boucler le tout.

Life in saga-age Iceland, 17 pages, traite de la vie quotidienne, que ce soit le logement, la famille, les voyages ou l'agriculture. Le rôle du bois flotté, troncs charriés par les rivières jusqu'à la mer puis portés par les courants jusque sur les cotes de l'Islande, est important, surtout après la déforestation complète de l'ile. La valeur des fermes varie selon qu'elles sont situées sur une cote qui accueille beaucoup ou peu de bois flotté. Vu le manque de métal précieux, des pièces de tissus servent de monnaie dans la vie courante.

Ensuite Law and governement consacre 17 pages au pouvoir politique et à la justice, dans un pays qui s'est doté bien avant le reste de la Scandinavie d'une assemble nationale, nommée Althing et réunie une fois par an. La justice est rendue par divers moyens, parmi lesquels le duel judiciaire ou le versement d'une compensation, mais des juges sont régulièrement nommés pour résoudre les querelles. Puis 24 pages sont consacrées aux dieux, sous le titre de Norse religion. Odin, Thor, Loki, Freya sont bien connus, mais le dieu de la justice Forseti ou Hel le fils de Loki le sont moins. Les points d'allégeance envers un dieu permettent d'accéder à des pouvoirs variables suivant le dieu concerné et le niveau d'allégeance. Le christianisme qui apparaît par l'intermédiaire des missionnaires est également abordé, ainsi que l'hypothèse selan laquelle le saint graal serait caché en Islande.

Magic in Mythic Iceland est un important chapitre de 38 pages. La magie est bien entendu basée sur la connaissance des runes, rarement employées pour des messages ordinaires, et bien plus souvent pour des actions magiques. Savoir lire les runes n'est pas courant. Les runes ont chacune des champs d'actions précis et sont souvent liées à des dieux. Les effets en terme de jeu et en terme narratifs sont détaillés pour chaque rune.

A traveler's guide to Mythic Iceland, 30 pages, est comme son nom l'indique un guide de voyage, décrivant tous les lieux intéressants de l'ile, région par région. Pour chaque lieu, la description est suivie des mythes locaux et d'un synopsis de scénario. Au total c'est 33 lieux qui apparaissent ici.

Elfes and the hidden people traite en 10 pages des elfes, les vrais, ceux qui partagent secrètement la terre islandaise avec les humains. Ils sont généralement invisibles aux hommes et disposent de quelques capacités magiques. Leurs liens avec ceux des elfes qui vivent toujours dans le royaume magique de leur peuple, Alfheimur, ne sont pas compris par les humains. Il arrive que des mariages mixtes se produisent, et parfois même les enfants survivent et donnent des demi-elfes, qui ont accès au monde visible comme au monde invisible.

Alfheimur, 28 pages, commence par traiter de la terre mythique des elfes, et des moyens de passer de celle-ci aux terres des hommes.Il est ensuite question de la colonisation successive du Groenland et de la cote est du Canada, connue alors sous le nom de Vineland. Des cartes montrent les lieux où des colons scandinaves se sont implantés, avant de repartir, sous la pression des indigènes hostiles, en tout cas en Amérique.

The wide world est un texte de 13 pages qui présente rapidement l'histoire et la géographie du monde connu des vikings à cette période. Dans Going viking, 17 pages, il est question non seulement des raids vikings, avec une chronologie, mais aussi plus généralement des armes et armures, des principaux types de navires, ainsi que des tactiques typiques de ces raids. Les plans de quelques cibles typiques, en particulier un riche monastère, sont présents.

Running a game of Mythic Iceland est un texte de 16 pages qui propose des conseils pour gérer divers éléments comme le statut social, la vie de hors-la-loi, les effets du froid ou de l'alcool. Il est suivi de Creatures of Mythic Iceland, 20 pages, qui est un bestiaire d'animaux fantastiques, terrestres ou marins, ainsi que des mort-vivants et bien évidemment des trolls !

A la fin de l'ouvrage se trouve deux scénarios. Le premier (11 pages) The trouble with neighbours voit les personnages rendre visite à une de leur connaissance, et trouver sa ferme en ruine, après l'attaque d'un troll. Lancés à sa poursuite, ils rencontre un témoin qui leur permet de comprendre que cette attaque n'est pas un hasard. Il leur faudra donc affronter non seulement le troll mais également celui qui est derrière l'attaque, ce qui les mènera à un procès. Le deuxième scénario (14 pages) intitulé Cthulhu dark age scenario propose de jouer en 980 et d’enquêter sur la mort de plusieurs habitants du village découverts vidés de leur sang. Il pourrait y avoir un rapport avec un vagabond exécuté pour avoir enlevé la fille du chef, pourtant la tête du cadavre avait été coupée pour éviter tout risque. Quelle magie est à l’œuvre ? Ce scénario est précédé par 12 pages sur l'adaptation de l'univers de Cthulhu à l'Islande mythique. L'ouvrage se termine par 3 pages de bibliographie sur l'Islande et les vikings.

Cet ouvrage est une pré-version, tirée en nombre limité pour la Gencon 2011, avec une couverture provisoire. Il a connu deux impressions, l'une de 272 et l'autre de 306 pages, mais le contenu et la couverture sont exactement les mêmes.

Cette fiche a été rédigée le 19 juin 2012.  Dernière mise à jour le 4 juillet 2012.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.