Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Sanctuary of Ice

.

Références

  • Gamme : Ars Magica
  • Sous-gamme : Ars Magica - 4ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Atlas Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2003
  • EAN/ISBN : 1-58978-001-9
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 128 pages à couverture rigide.

Description

Sanctuary of Ice : The Greater Alps Tribunal décrit comme son nom l'indique le Tribunal des Alpes et ses habitants, quasiment tous de vieux mages très puissants soucieux de préserver leurs précieuses ressources mystiques. L'ouvrage se focalise principalement sur la description des Alliances du Tribunal, qui sont subdivisées en sortes de sous-Alliances appelées Chapitres. De nombreuses informations pratiques ou annexes sont néanmoins distillées tout au long du supplément.

L'introduction (5 pages) explique comment fonder une nouvelle Alliance et mener une campagne dans ce Tribunal en théorie verrouillé. Le deuxième chapitre (21 pages) détaille les spécificités des coutumes Hermétiques des Alpes, y compris les festivals qui ponctuent l'année et sont fêtés par les mages. Les six chapitres suivants décrivent six des sept Alliances du Tribunal en suivant à chaque fois le même plan (apparence physique, coutumes, mages, servants et quelques spécificités selon les cas) :

- l'Alliance de la Caverne des Ombres Torturées (Cave of Twisting Shadows) est la Domus Magna de la Maison Criamon, dont les anciens dirigeants morts sont retenus sous forme de fantômes (15 pages)
- l'Alliance du Nord Glacial (Icy North) est politiquement et géographiquement éclatée dans toute la région (11 pages)
- l'Alliance de la Fin du Voyage (Where Journeys End) est située dans des cavernes de glace (5 pages)
- l'Alliance des Piliers du Savoir (Sinews of Knowledge) contient une source de Vis antique et étrange ainsi que des mages spécialistes des potions de longévité (12 pages)
- l'Alliance abandonnée du Val de Tarragon (Tarragon Vale) peut éventuellement devenir une Alliance de PJ (4 pages)
- l'Alliance de Valnastium est la Domus Magna de la Maison Jerbiton (19 pages).

Le supplément se termine sur un chapitre consacré à l'histoire et à la géographie de la région (29 pages), ainsi qu'une bibliographie et un index.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 2 mars 2011.

Critiques

Jérôme Darmont  

Je dois avouer que j'attendais ce supplément avec un sentiment mitigé. D'une part, je ne suis pas très fan des contributions de Timothy Ferguson dans le fanzine Hermes Portal. D'autre part, cela faisait tellement longtemps que ce supplément était en phase d'édition que je craignais que le fond ne soit pas à la hauteur. Je dois avouer que mes craintes sur ces points étaient largement infondées. Mais ce supplément me laisse néanmoins une impression mitigée. On y trouve pas mal de petites idées sympas, sur les us et coutumes Hermétiques, notamment. La division des Alliances en Chapitres semble aussi une bonne idée. Et pourtant, la mayonnaise ne prend pas, le tout est assez terne. Je pense que l'organisation de l'ouvrage, avec un bout de background au début, un bout à la fin, et la longue énumération des Alliances, y est pour quelque chose. J'ai également été gêné par les cartes extrêmement imprécises (aucun relief ni voie de communication - difficile d'y raccrocher les éléments géographiques du texte) et quelques illustrations " toonesques " du plus mauvais effet.

Deadelvis  

Les suppléments décrivant les tribunaux sont toujours très délicats à réussir. Faites le trop original, vous ferez fuir les MJs. Faites le trop classique, on vous reprochera d'avoir écrit un supplément fade.

Sanctuary of the Ice tente de concilier ces deux aspects. Le tribunal est classique en ce sens qu'il ne s'y déroule aucun conflit contre une force étrangère et que l'Ordre est seul à régner en maître sur la région (pas d'énième système de magie exotique). Il est aussi original en ce qu'il est extrêmement rigide, régi par des codes mis en place au fil des siècles, par des mages soucieux de vivre en paix.

L'introduction est courte mais superflue, et tellement Américaine : on prévient que c'est une oeuvre de fiction et on annonce que le MJ a quand même le droit de ne pas utiliser le contenu du supplément.

Le chapitre deux décrit les règles du tribunal. On y apprend qu'un mage ne peut s'installer dans le tribunal que s'il peut justifier d'un revenu de 10 pions de virtus par an (une alliance peut se porter garante), et que sans cela, en plus de ne pas avoir de droit de vote au sein du tribunal, il risquera des ennuis légaux. On apprend aussi qu'aucune nouvelle alliance ne peut-être bâtie dans les Alpes, que les parens ont le droit de tuer leurs filii et que l'inverse est aussi vrai quand le parens commence à sucrer les fraises (et la protection offerte par le code ? On s'en fiche, manifestement). Enfin, on découvre que le tribunal est composé de vieux mages exclusivement, les jeunes étant éjectés vers d'autres contrées, le temps de mûrir et de faire leurs preuves. Le chapitre se conclue par un calendrier des événements mondains du tribunal (dont une foire annuelle où les mages échangent, vendent, achètent..).

Les six chapitres suivants décrivent les 7 alliances du tribunal alpin. Celles-ci vont du franchement bof (Valnasitum) au relativement intéressant (Cave of twisting shadows), en passant par le honteusement sous exploité (Tarragon Vale). Le tout se lit correctement, contient une ou deux idées çà et là (Tarragon Vale, la source de virtus de l'alliance Sinews of knowledge), mais enflamme très rarement l'imagination.

Le chapitre final mélange un peu de géographie agrémentée de folklore et d'histoire de la région (aussi peu développée qu'un post-it).

Franchement, ce supplément est un peu compliqué à exploiter. Y jouer de jeunes mages est globalement impossible à justifier. Jouer des mages un peu plus expérimentés est possible, mais le faire sans avoir d'abord joué leur jeunesse est compliqué et à réserver à des vétérans de Ars (vu les possibilités qu'offre un mage de 60 ans). De plus, de tels mages doivent avoir envie de rejoindre un tribunal dans lequel ils vivront dans l'ombre d'acteurs déjà bien établis (deux primi, plein de vieux mages) et dans lequel la magie puissante est commune (un sacré nombre de portail d'Hermès, entre autres choses). Ils seront aussi probablement assignés à la seule alliance pouvant accueillir des mages de tous horizons (Tarragon Vale) et ce n'est pas dit qu'ils aient vraiment envie d'y vivre vu l'histoire de l'endroit. Manque de plus une chose qui devrait être pourtant incluse dans tout supplément de ce type : une campagne, ou tout du moins un gros synopsis de campagne. Bien évidemment, comme mon tribunal favori reste le tribunal provençal, qui lui a été décrit par morceaux dans plusieurs suppléments de la 3ème, et qui était bourré d'idées, de synopsis et de morceaux de bravoure, forcément la comparaison est peu flatteuse.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques