Contenu | Menu | Recherche

War doesn't determine who's right, only who's left.

Murmures par-delà les Songes

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 128 pages en noir et blanc.

Description

Ce recueil de scénarios fait partie d’un palier débloqué lors d’une campagne participative sur Les Contrées du Rêve, mais il est néanmoins disponible à l'achat de manière individuelle. Prévu initialement pour contenir 4 scénarios inédits de création française, le succès de cette campagne fut tel que le total fut finalement porté à 8 scénarios.

Le livre commence par l’ours (1 page), suivi des crédits (1 page), puis de la table des matières (1 page). Viennent ensuite les huit scénarios (114 pages) et enfin les aides de jeu à remettre aux Personnages-Joueurs (11 pages).

Le Trésor des Doges (16 pages) commence à Venise et peut venir s’intercaler dans la 2ème édition de la campagne Terreur sur l’Orient-Express. Il entraînera les PJ dans une course poursuite, à la recherche d’un pendentif ayant appartenu à un doge de Venise au XIIIème siècle et qui les mènera devant le roi Kuranès. Le but sera d’empêcher qu’il ne soit remis aux Seigneurs de Luz qui le convoitent pour faire des incursions dans le monde de l’Éveil.

La Vapeur des Soupirs (16 pages) est une sorte de variante de Peter Pan, où l’allégorie sur la jeunesse éternelle et le refus d’évoluer parmi les adules est remplacé par la loyauté familiale et la résistance aux tentations confrontées à la monotonie de la vie de couple. On trouve dans cette fable une demoiselle kidnappée, une magicienne, des pirates et un toucan qui parle.

Dans Entre Deux Rêves (18 pages), les PJ sont des membres d’un cirque ambulant qui fait des représentations dans le royaume d’Oukranos. Ils seront d’abord confrontés à d’étranges rêves et des sinistres phénomènes, puis devront affronter des ténèbres provoquées par un sorcier qui traque les rêveurs depuis le Monde de l’Éveil pour se repaître de leur énergie vitale.

La Morte et le Chevalier (10 pages) est ici une variante du conte de la Belle au Bois Dormant. Les PJ escortent un chevalier du roi Kuranès qui ramène le corps de sa bien-aimée empoisonnée au lieu de sa naissance. Au sein du cortège se trouvent l’assassin, ainsi qu’un mystérieux personnage qui tient à se que la dépouille disparaisse à jamais.

Les Investigateurs jouent le rôle de seigneurs protecteurs de la vallée du Skai dans Le Vice et la Vertu (14 pages), où le rêve tombe peu à peu en déliquescence et les habitants semblent atteints par une étrange maladie. Après avoir découvert la source du mal, les PJ devront évoluer et agir entre les deux mondes pour venir à bout de la menace.

La Malédiction de Leng (16 pages) confronte les Investigateurs aux hommes de Leng à la solde des Seigneurs de Luz. Ces derniers sont le fruit d’accouplements contre-nature entre des humains et des femmes-tiques. Les PJ sont des scientifiques travaillant dans un lieu isolé. Il leur incombera de résister à un siège en règle et de mettre en état de nuire leurs assaillants pour éviter d’être jetés en pâture pour des fins inavouables.

Rêve d’Antan (10 pages) fait penser à The Twilight of the Grey Gods de Robert Howard. Alors qu’ils se trouvent dans un très ancien tumulus, les PJ sont happés par le souvenir de la chute d’un peuple très ancien, anéanti par des créatures inhumaines il y a plusieurs millénaires. Ils revivront leur dernière bataille et auront peut-être l’occasion de sauver un peuple de l’oubli.

L’Onirographe (14 pages) est un scénario d’enquête dans Strasbourg durant les années 20. Les PJ devront établir un lien entre des tentatives de meurtre inexplicables, une curieuse épidémie de tuberculose, un psychanalyste aux nouvelles méthodes qui a inventé une machine à capturer les rêves et ses patients qui ont perdu l’habitude de rêver.

Cette fiche a été rédigée le 14 juillet 2019.  Dernière mise à jour le 16 septembre 2019.

Critiques

onehmouninehl  

Ce n'est pas, hélas, le recueil de scénarios dans les contrées du rêve que mérite cet univers. Il s'agit d'un fourre-tout un peu foutraque, plus dédié à la découverte du supplément édité par Sans Détour qu'à une d'une plongée dans les contrées décrites par Lovecraft : je me demande d'ailleurs si certains des auteurs ont lu les nouvelles concernées, ou s'ils n'ont lu que les aides de jeu qui y sont consacrées.

Le premier scénario, Le trésor des doges, pourrait être intéressant si les protagonistes n'étaient ceux de Terreur sur l'Orient Express, et qu'en l'absence de ce scénario, on ne comprenne pas trop les tenants et les aboutissants des luttes de pouvoir en jeu.

La vapeur des soupirs part d'une très bonne idée -comment l'amour et la vie dans l'éveil peuvent influencer des personnages dans les contrées et permettent de voyager au sein des contrées (et parfois un peu dans l'éveil)- mais risque d'être frustrant pour les joueurs : il n'y a presque aucune façon d'avoir une conclusion heureuse. Mais c'est classique, chez Cthulhu...

Entre deux rêves impose l'usage de prétirés et demande quasiment uniquement du roleplay de la part des personnages. De mon point de vue, même si ça part d'une bonne idée, il est injouable et sans intérêt.

La morte et le chevalier est une enquête lors d'un déplacement. C'est sympathique et adaptable à presque tous les jeux d'heroic fantasy avec quelques ajustements. Beaucoup d'interactions avec les PNJ sont à prévoir. Le scénario n'est pas vraiment spécifique des contrées, mais à tester.

Le Vice et la Vertu est un autre scénario imposant l'usage de prétirés, avec en outre aucune possibilité de revenir dans l'éveil pour les personnages à l'issus duscénar, pourtant intéressant (bien qu'assez simple). Dommage.

La malédiction de Leng est un scénario d'action, transposable à plusieurs époques. Pas inoubliable, mais distrayant. Au moins, sur celui-là, on peut utiliser assez librement ses personnages usuels.

L'Onirographe est le scénario qui m'a le plus plu, cette enquête policière dans le monde de l'éveil puis dans les contrées devrait poser un certain défi aux joueurs, mais le fait que l'action se situe à Strasbourg devra peut-être être ajusté par le gardien, afin de pouvoir le déplacer sur des territoires plus proches de la Nouvelle Angleterre.

Rêve d'antan, je ne l'ai pas fait jouer et sa lecture ne m'a laissée aucun souvenir... Je ne saurai donc dire s'il est intéressant ou non.

Critique écrite en mars 2020.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques