Contenu | Menu | Recherche

A government is a body of people, usually notably ungoverned

Miskatonic University

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à converture souple de 256 pages.

Description

Sous-titré Dire Secrets & Campus Life pour sa dernière édition, cet ouvrage est un guide sur le campus de l'université, tant pour le passage occasionnel des investigateurs dans ses bibliothèques que dans le cadre d'une campagne avec des étudiants de cette fameuse institution. Il compile les informations trouvées dans la précédente édition et celles concernant l'université trouvées principalement dans Arkham Unveiled. Les différentes sources utilisées pour l'écriture de cet ouvrage, les personnes y ayant contribué et une liste des personnages empruntés à d'autres suppléments sont décrits en deux pages. Ils sont suivis par une introduction (8 pages, 10 en VF) qui présente rapidement comment le supplément a été écrit, quelles lectures sont indispensables à sa compréhension et la place qu'il occupera dans une campagne de l'Appel de Cthulhu. Les conséquences des contradictions avec le matériel existant déjà, romans de Lovecraft et suppléments du jeu de rôle confondus, pouvant découler de son utilisation y sont également passées en revue.

Le premier chapitre, L'université Miskatoic (Miskatonic University, 61 pages, 53 en VO) débute par l'histoire de l'université qui inclut quelques légendes tenaces, et se poursuit par une description géographique du campus. La moitié de ce chapitre est consacrée à la bibliothèque avec ses occupants, ses plans, son histoire et surtout son contenu dont les ouvrages les plus importants sont décrits en détails sur une vingtaine de pages. Le bâtiment d'exposition de l'université reçoit un traitement similaire bien que plus court et finit cette première partie.

Les occupants du campus sont décrits dans le second chapitre (53 pages 48 en VF,). Le statut des étudiants et leur style de vie sont les premiers à être traités rapidement, avant ceux des diplômés et des professeurs. Les expéditions montées par l'université et les conséquences de la santé mentale et financière des investigateurs qui y participent suivent. Les description du personnel de l'université et de quelques figures marquantes occupent ensuite une moitié du chapitre. Elles sont classées suivant les fonctions de ces personnes et dans le cas des enseignants une brève description de leur département est donnée. Le chapitre se clôt par une liste exhaustive avec descriptions des clubs, organisations ou sociétés plus ou moins secrètes, à l'exception de celles relevant du domaine occulte.

Le troisième chapitre (20 pages en VF comme en VO) pour une partie présente l'éducation reçue à l'université, avec entre autres choses les conditions d'admission, les frais à payer, les différents types de cours normaux et les différents systèmes de cours de rattrapage. L'autre partie contient une adaptation du système de création des personnages à des investigateurs étudiants ainsi que les règles permettant de gérer l'acquisition de leur connaissance en fonction des cours reçus et activités exercées. Elle comprend aussi l'introduction d'une nouvelle compétence "Academic Standing", l'équivalent dans l'université de la compétence "Crédit" dans la société et de quelques nouvelles compétences académiques spécialisées.

La partie obscure de l'université apparaît dans le quatrième chapitre (75 pages, 56 en VO). Les tunnels sous le campus, qui sont de notoriété publique, et leur occupants, qui sont eux inconnus du public, sont les premiers à être traités. Ils sont suivis des présentations d'un buste à la réputation sulfureuse et d'une momie égyptienne. Le morceau de choix est constitué par une description des organisation et personnes ayant trait à l'occulte. Une partie d'entre eux sont ceux initiés aux mythe de Cthulhu, regroupés en société secrète ou seuls, ceux qui y seront confrontés dans Beyond the mountains of madness et ceux qui y ont eu affaire et ont disparu. Une autre partie sont ceux faisant partie de sociétés occultes n'ayant pas connaissance du mythe. Et les derniers sont des sorciers malveillants, des templiers ou ceux qui participent à un des cultes du mythe. Le chapitre se finit par quelques révélations sur les mystères entourant l'université et par des idées d'aventures qui pourraient s'y dérouler.

Le dernier chapitre (12 pages, 11 pages en VO) est un scénario pour des investigateurs débutant leur vie sur le campus, dans lequel ils se verront aux prises avec le meurtrier d'un de leurs camarades.

Des nouveaux sorts, des règles optionnelles concernant les livres du mythe, une liste de matériel spécial que l'on peut trouver sur le campus, des règles sur les langages pré humains, un inventaire des scénarios publiés adaptables à l'université, des feuilles de préparation pour le système d'éducation décrit au chapitre trois, des fac-similés de diplômes en latin et un index constituent les appendices qui terminent cet ouvrage.

Par rapport à la version anglaise, la version française utilise, comme les précédents ouvrages chez le même éditeur, quelques photos d'époque et comprend, sur plus de la moitié des pages, des marges dans lesquelles sont placées descriptions de PNJ et de monstres. L'index est également allégé, avec 2 pages au lieu de 4. Enfin, une page contenant les "Lignes pour la remise des diplômes de l’école d’infirmières de Rhode Island" prononcées par la soeur de H.P. Lovecraft se situe entre le sommaire et les sources d'inspiration.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 21 janvier 2013.

Critiques

Docteur West  

Je ne sais pas quoi trop penser de ce supplément. On a l'impression qu'il contient une mine d'informations qui ne servent à rien. Et quand je dis qu'il y a beaucoup d'information dans ce livre, c'est vrai! Cependant, la table des matières est horrible ! Toute compressée... Heureusement qu'il y a un index... Pour peu qu'il puisse servir à quelque chose parce que le livre est tellement divisé en sous-sections de sous-chapitres qu'aucun système de classement ne pourrait en rendre compte.

Cette structuration ne montre qu'une chose : que les auteurs avaient de l'espace pour créer un univers entier où l'on pourrait se faire dérouler une campagne. C'est effectivement le cas. Tout est là dans les moindres détails. Tous les départements de l'U.M., tous les professeurs, tous les bâtiments, tous les regroupements occultes de profs, d'élèves et j'en passe...

En fin de compte, ce livre est bien car il s'y trouve de l'information de qualité. Cependant elle est mal disposée, ce qui est un problème d'édition à mon avis.

À acheter si vous êtes un acheteur abusif de matériels cthulhiens... Sinon votre ami acheteur abusif de matériels cthulhiens pourrait vous le prêter sans problème...

The King  

J’ai acheté ce supplément plus par curiosité que par réel intérêt et je n’ai pas vraiment été emballé. La manière dont elle est présentée ici, la Miskatonic University est à Cthulhu, ce que Poudlard est à Harry Potter : un lieu où le fantastique est omniprésent avec une multitude d’ouvrages magiques de sa fameuse bibliothèque.

Cela dit, le supplément est parfaitement bien écrit et on apprend à peu près tout sur la vie universitaire aux Etats-Unis dans les années 20 et les différents cours et professeurs de la MU. Les rumeurs disséminées dans des encarts offrent également d’excellentes idées de scénarios, mais je trouve le cadre très restrictif : on joue des étudiants ou des profs. C’est bien pour les expéditions, mais cela devient plus difficile à mettre en scène pour les enquêtes policières ou des campagnes qui n’ont rien à voir avec des expéditions universitaires (à moins de jouer avec plusieurs persos par joueur).

L’unique scénario n’est pas mal du tout (Herbert West reanimator…), mais il provient de l’ancien supplément de Jeux Descartes « Les mystères d’Arkham ».

Bref, je trouve que plus de 250 pages pour un cadre de campagne restrictif est un peu beaucoup.

Critique écrite en juillet 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :