Contenu | Menu | Recherche

Dans le web 2.0, c'est quand même le 0 qui prend le dessus (Manu Larcenet)

Island of Ignorance

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 184 pages à couverture souple.

Description

Sous-titré The third Cthulhu Companion (le premier étant Supplément de Cthulhu et le second Fragments d'Epouvante), ce recueil de scénarios a vu son édition permise par une levée de fonds.

Le livre s'ouvre sur les titre, crédits, et remerciements aux participants à la souscription qui a permis son édition (5 pages). Puis vient le sommaire (1 page) qui divise l’ouvrage en 2 parties, avec 8 articles, suivis de 5 scénarios.

Les huit articles sont les suivants :

  • The Golden Goblin (4 pages) décrit une relique servant aussi de réceptacle à une créature maléfique de la mythologie classique : le gobelin. La statuette a non seulement une influence sur son environnement, mais elle peut aussi parfois prendre forme.
  • The Walshes: A Cthulhu Cult (3 pages) présente des frères contrebandiers d’alcool qui ont des liens particuliers avec les Profonds.
  • Massa Di Requiem Per Shuggay (4 pages) relate l’histoire secrète de cet opéra maudit d’origine extraterrestre.
  • Johnny Came Marching Home (4 pages) fournit des conseils pour jouer un vétéran de la Grande Guerre de retour dans la vie civile.
  • Dweller in Darkness (4 pages) jette un regard sur un Grand Ancien mineur et tout ce qui l'entoure, un ouvrage qui en parle, des créatures et adorateurs qui le servent, etc.
  • The Knjiga Mrtva (or Book of the Dead) (3 pages) détaille le journal d’un chasseur de vampire serbe, un nouvel ouvrage du mythe,.
  • The Silks of Irem (5 pages) parle d’une relique qui aurait été découverte sur le corps de l’Arabe dément Arab Abdul Alhazred.
  • Raggedy Clothes and Worn Out Shoes (5 pages) apporte un nouveau regard sur les hobos américains.

Vient ensuite une page ouvrant sur les scénarios (tous conçus pour les années 20) :

  • Consumption (15 pages), où les investigateurs tombent sur une femme à l’agonie aux abords d’Arkham et dont les informations les mèneront à une société secrète à l’appétit monstrueux.
  • Let the Children Come to Me (19 pages) est réservé à un public mature. Des enfants disparus et d’anciennes légendes mettront à jour des crimes horribles et des monstres cauchemardesques dans les environs d’Aylesbury.
  • The Lonely Point Lighthouse (19 pages), où les investigateurs enquêteront sur un phare réputé hanté sur une île située non loin des côtes de New London, dans le Connecticut.
  • With Blue Uncertain Stumbling (18 pages) se passe à Key West, en Floride. Une photo prise lors d’une fête de mariage dévoile la silhouette d’une femme réfléchie sur un miroir.
  • Darkness Illuminated (18 pages), où un médecin administre un traitement expérimental sur de jeunes aveugles de l’école Sainte-Lucy, à Arkham, dont les résultats sont prometteurs mais semblent aussi avoir des effets secondaires inattendus.

L’ouvrage se poursuit avec une liste d’équipement standard à photocopier et une petite règle sur l’équipement à l’attention des joueurs (1 page ). Puis suivent des listes de 18 personnages pré-générés (18 pages), certains inspirés des articles du début du livre. Le supplément se termine par 31 pages de plans, cartes et aides de jeu et 6 pages de publicité sur tout ce qui a trait au jeu l’Appel de Cthulhu.

Les souscripteurs de la campagne de financement ont eu droit à un scénario inédit, en format électronique, The Owlglass.

Cette fiche a été rédigée le 1 avril 2017.  Dernière mise à jour le 24 avril 2017.

Critiques

The King  

Je ne l’ai pas acheté lors de l’opération de financement, mais avais lu plusieurs critiques élogieuses qui ont donné envie de me le procurer. Quelle déception ! Non pas que je trouve les scénarios mal écrits, mais les histoires sont vraiment alambiquées, parfois à la limite du ridicule.

En dehors des éditeurs officiels, j’avoue avoir souvent été déçu par les ouvrages réalisés sous licence. Peut-être y-a-t il aussi une raison à ce que ces scénarios ne soient pas publiés par Chaosium, même si la maison mère a également eu son lot de suppléments foireux et foirés. Mais ils sont généralement plus à l’écoute de leur public et à même de rectifier le tir que les fans qui veulent à tout prix publier leurs aventures.

Bref, je ne retiens pas grand-chose de ce recueil. Parmi les articles, The Golden Goblin, Johnny Came Marching Home et The Knjiga Mrtva sortent du lot, notamment parce qu’ils apportent quelque chose de neuf. En ce qui concerne les scénarios, With Blue Uncertain Stumbling fait également preuve d’une certaine originalité, mais j’ai trouvé les autres très quelconque.

Il n’est pas question pour moi de remettre en cause les publications d’éditeurs tiers mais désormais, je regarderai maintenant à deux fois avant de me les procurer.

Critique écrite en avril 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques