Contenu | Menu | Recherche

Fully loaded, safety off. This here’s a recipe for unpleasantness

All Flesh Must Be Eaten

.

Références

  • Gamme : All Flesh Must Be Eaten
  • Version : première édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Eden Studios
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2004
  • EAN/ISBN : 1-891153-31-5
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre 18 x 23cm de 256 pages à couverture rigide.

Description

Cette édition est rigoureusement similaire à la précédente, en dehors de menues corrections qui étaient contenues dans l'errata en ligne. La police de caractère des titres a également changé.

Le seul ajout de taille est un chapitre "AFMBE d20 Modern Conversion" (20 pages) qui fournit les adaptations pour pouvoir jouer à All Flesh Must Be Eaten avec les règles de d20 Modern en lieu et place de l'UNISystem : adaptation des archétypes, des pouvoirs, des défauts et avantages, etc.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 25 août 2013.

Critiques

Gridal  

All flesh must be eaten n'est pas vraiment un jeu, plutôt une boîte à outils qui permet d'obtenir ce que l'on veut. Bien sûr, le thème central reste le zombie. Mais il est autant possible de jouer dans un univers classique à la Romero avec ses M. et Mme Tout-le-monde qui essaient désespérément de survivre face à des morts vivants cannibales que d'incarner de puissants médiums combattant des zombies aux pouvoirs proches de ceux des super héros.

Le système de règles, très classique, s'adapte très bien à tous les univers. Le jeu est idéal pour un one-shot inspiré du dernier film de zombies qu'on a vu la veille. D'ailleurs, si on manque d'idées, un index très instructif répertoriant livres, films et bédés sur le sujet est présent en fin d'ouvrage.

Cerise sur le gâteau, pour ceux qui ne jurent que par le d20, une adaptation à ce systéème complète le livre.

Pour finir, je trouve le jeu vraiment beau ; la couverture est magnifique, les illustrations intérieures vraiment réussies et le petit format du livre, environ du A5, très pratique pour le transport.

Son of Humakt  

Après avoir absorbé pendant 10 années tous les films de zombies possibles et imaginables, je ne pouvais pas passer à côté de ce petit fleuron du jeu de zombies et de tous ses suppléments. Après une création de persos longue et une partie ardue, voilà ce que tout ça a donné.

LA FORME

Le livre est d'un format A5 d'une solidité à toute épreuve, avec une couverture cartonnée et des pages épaisses comme ça faisait longtemps que je n'en avais pas vu. Il pourra survivre à une apocalypse zombie sans aucune difficulté. La couverture, même si elle n'est pas franchement très belle ni évocatrice, a le mérite de donner le ton: "des zombies" et "ça va saigner". Les illustrations intérieures sont toutes en noir et blanc et oscillent plus vers un style comics/réaliste qu'on peut retrouver fréquemment dans les jeux des années 90. Assez moyennes en tout cas.

LE FOND

"Mécanique de jeu avec zombies intégrés dedans". Le système est une variante de l'Unisystem de chez Eden Studios. Le jet de base peut sembler simple (1d10+carac+comp+difficulté face à un seuil de 9), mais il se complique par l'ajout d'une mécanique simulationniste derrière qui vient grandement ralentir le déroulement d'une partie. Bien sûr, il y a un certain nombre d'options permettant de diminuer la lourdeur des règles (ou bien de l'augmenter), et bien entendu de changer le taux de mortalité des personnages; mais dans tous les cas, le meneur aura fort à faire pour garder à l'esprit toutes les règles au bout de 5 heures de jeu. Il n'y a pas d'univers proposé. Ou plutôt, le livre de base propose une demi douzaine d'univers différents en exemple (comprendre "causes de l'apparition de l'apocalypse zombificatrice"), sans pour autant proposer de trame réelle d'aventure dans ces univers. Tout meneur un peu débrouillard n'aura pas de difficultés pour créer des aventures dans ces univers. Le hic pourra peut-être venir du fait que quel que soit l'univers, les aventures risquent au bout d'un certain temps de se ressembler (survie, protection, recherche de nourriture, deplacement en territoire infesté, et pour quelques rares cas, mettre fin à l'apocalypse ou à l'humanité). Comme j'ai pu le lire dans d'autres critiques, c'est effectivement une boîte à outils. A vous de créer les scénarios et de voir ce que vous voulez utiliser dans votre univers.

LA JOUABILITE

Plutôt bonne, il est vrai. Pour le meneur, le choix du niveau de réalisme et de précision des règles permet de satisfaire aussi bien les simulationnistes que les créateurs d'ambiance. Je regrette cependant le simulationisme outrancier du système dans le choix des défauts/avantages, dont certains sont carrément injouables en dehors du jeu solo et rendent la création de personnage TRES, TRES longue (compter 2 bonnes heures pour une création de personnage complète utilisant toutes les règles, et encore plus si vous utilisez les suppléments de contexte, notamment celui sur le catch ou le kung-fu). Le gros problème reste toutefois la durée de vie limitée du jeu.

LA CLARTE

Assez moyenne. La fiche de personnage est très petite (format A5) et dès que vous avez le malheur de vous plonger dans les pouvoirs magiques/psi/kung-fu/de catch, des gribouillis apparaîtront rapidement sur l'envers. Les différentes cases de compétence et avantages sont trop peu nombreuses. Les règles sont clairement écrites et compréhensibles, mais la mise en page forcera parfois à tourner la page pour chercher un point précis développé sur un recto-verso. Les illustrations viennent parfois manger un texte qui aurait gagné à être plus compact.

LES +

Le thème: affronter des zombies; mécanique de jeu à plusieurs niveaux éprouvée; un livre d'une solidité remarquable.

LES -

Création longue et parties pouvant être plombées au niveau de l'ambiance par le système simulationniste. Pas vraiment d'originalité d'un univers zombie à l'autre. Limité au niveau durée de vie (trop de zombie tue le zombie).

Critique écrite en août 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques