Contenu | Menu | Recherche

N'est pas mort celui qui peut être l'objet d'un crowdfunding

Evil Eye (The)

.

Références

  • Gamme : AD&D - Ravenloft
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1995
  • EAN/ISBN : 0-7869-0167-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 64 pages en bichromie noir/rouge à couverture détachable contenant des plans et une carte en couleurs format poster.

Description

The Evil Eye confronte les personnages-joueurs aux mystérieux vistanis et à leurs malédictions. Ils devront braver les horreurs de Ravenloft pour empêcher une antique malédiction de s'accomplir et de détruire le monde.

Cutting the Deck (2 pages) introduit l'aventure pour le meneur : la malédiction de Gabrielle Aderre par sa mère, sa prise de contrôle du domaine d'Invidia, ses relations avec certains PNJ importants, et la naissance du Dukkar. Viennent ensuite les particularités de cette créature : issu de l'union d'un démon et d'une sorcière vistani, le Dukkar est l'incarnation du mal. Il doit, selon les prophéties, amener la destruction totale des vistanis. Il serait même capable de libérer les seigneurs des différents domaines de Ravenloft avec leurs pouvoirs ! On trouve ensuite un résumé de certaines particularités des vistanis, décrites dans le Van Richten's Guide to Vistani et utilisées dans ce scénario.

Widower Once Again (7 pages) est une courte aventure d'introduction qui permet de faire entrer les personnages dans Ravenloft. Ils rencontrent un forgeron gitan qui, toutes les nuits, joue du violon, au grand dam de certains villageois du coin. Il joue en fait pour sa femme décédée qui vient toutes les nuits allaiter leur jeune fils. Mais, lorsque les PJ tuent le fantôme de la gitane, celle-ci les maudit : les soins n'ont plus sur eux qu'un effet minimal et les brumes les emportent en Invidia.

River Cruise (8 pages) invite les personnages à une croisière. Après avoir rencontré un chasseur fort peu sympathique, les PJ embarquent vers Karina sur le Virago, un bateau dont le capitaine est un ancien seigneur de domaine et, en réalité, un loup-garou qui envisage de les dévorer. Une nuit, il appelle donc des loups pour attaquer les personnages.

Les quatre chapitres suivants forment le corps du scénario et s'imbriquent étroitement pour plonger les PJ au cœur d'une ville en fête où le mal semble pourtant très présent. Si les personnages survivent au chapitre précédent, ils arrivent à Karina (12 pages) en pleine fête des moissons. Ce chapitre décrit dix lieux clés de cette ville avec leurs PNJ, les événements qui peuvent y survenir, et quelques rumeurs. Le tout doit permettre au meneur de gérer une visite de la ville et d'en donner le ton, celui d'une cité où les gens ne veulent que faire la fête et oublier le monde horrible dans lequel ils vivent. Elle permet aussi de poser des jalons pour la suite de l'histoire.

The Vistani (6 pages) décrit une caravane de gitans qui proposera aux PJ de les délivrer de leur malédiction en échange d'un service : retrouver et neutraliser le Dukkar avant la pleine lune et l'apogée de son pouvoir. Ce chapitre comprend aussi quelques scènes d'ambiance avec les vistanis, directement tirées du Van Richten's Guide to Vistani.

Dog Fights (9 pages) est un établissement que les personnages en quête de renseignements visiteront forcément. Ils peuvent y aller en tant que gardes du corps, cambrioleurs, clients ou victimes. On y assiste à des combats de chiens, à de sanglantes exécutions sommaires, à moins que la foule de loups-garous qui fréquente ce bouge ne jette les PJ dans la fosse pour pimenter la soirée.

Le chapitre Vishnadd (7 pages) constitue l'apothéose de l'aventure : une fois le Dukkar localisé, les PJ partent à l'assaut de son manoir et de ses défenseurs. À l'intérieur, ils devront non seulement affronter le Dukkar, le seigneur du domaine, ainsi que l'Égorgeur de Minuit, mais aussi subir les conséquences des rencontres des précédents chapitres. Si tout se finit bien, ils se seront fait des alliés qui, au gré du meneur, pourront les aider à rentrer chez eux...

Le chapitre Further Adventures in Invidia (4 pages) décrit le domaine d'Invidia, ses villes et ses villages principaux, la politique de ses seigneurs, ses relations avec les domaines voisins et s'étend un peu sur la possibilité de réutiliser certains PNJ. L'objectif est de donner au meneur des idées de scénarios dans ce domaine. Le dernier chapitre, Dramatis Personae (5 pages), détaille les PNJ importants du scénario avec leurs caractéristiques.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 24 juin 2010.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.