Contenu | Menu | Recherche

Ton jdr impitoyable

Guide to the Astral Plane (A)

.

Références

  • Gamme : AD&D - Planescape
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1996
  • EAN/ISBN : 0-7869-0438-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 96 pages en couleurs

Description

Ce guide a pour but de présenter le Plan Astral, ses merveilles et dangers au meneur de jeu. Car si pour la plupart des aventuriers il s'agit juste d'un endroit de passage, du Vide Argenté, on pourra les détromper : c'est un plan où la puissance de l'esprit est reine, où la magie est extrêmement puissante, sans compter les terribles githyankis... et les carcasses vides des Dieux oubliés !

L'introduction et la première partie (5 pages) nous présentent ce qu'est le Plan Astral : un étrange non-endroit uniquement mental, sans réalité physique, qui relie les autres Plans entre eux. Même l'écoulement du temps est étrange, d'où l'impression des Greffiers qu'il s'agit ni plus ni moins des coulisses de l'univers...

La seconde partie (4 pages) s'attache à décrire les mouvements dans l'astral, en produisant un effort mental ou à l'aide d'un vaisseau astral. Elle est suivie de considérations sur les combats dans l'astral (4 pages), où l'on s'aperçoit que les caractéristiques physiques sont remplacées par les caractéristiques mentales, puis un autre chapitre (4 pages) décrit les altérations de la magie en ce non-lieu, avec le danger de devenir accro à l'énergie mentale qui baigne chaque chose. Pour clore sur les particularités de la vie dans l'astral, on résume les compétences spécifiques à ce lieu (2 pages) : le combat, la navigation, la course et le pistage astraux, la projection de pensées, la lecture d'ombres de sorts et la sensitivité aux émotions.

On passe ensuite à la principale caractéristique de l'astral : le fait de transporter les voyageurs entre les Plans par le biais de conduits à la longueur infinie dont les caractéristiques sont résumées (6 pages), ou littéralement les trous dans la réalité que constituent les sources de couleurs (4 pages). Encore plus impressionnant, les îles flottant au milieu du vide, carcasses de Puissances oubliées qu'il vaut mieux ne pas réveiller (6 pages). Enfin, même ce non-lieu a un "climat", les terribles vents psychiques qui colportent émotions ou rêves à même de troubler durablement le plus expérimenté des aventuriers (4 pages).

La partie suivante (24 pages) nous décrit les principaux habitants des lieux, les githyankis : histoire, physiologie, nature, société divisée entre différentes castes plus ou moins guerrières, le tout étant dirigé d'une main implacable par la reine-liche Vlaakith. Les communautés typiques sont ensuites abordées avec l'exemple d'une forteresse astrale, ce que font les githyankis sur les autres Plans (notamment le Plan Primaire) et vis-à-vis des autres races : la haine envers les githzerai et les illithids prime sur tout le reste... Quelques sorts et objets magiques spécifiques des githyankis sont présentés, avant de les aborder comme des personnages joueurs.

D'autres habitants spécifiques de l'astral sont décrits par la suite (10 pages) : les devas, dragons et dreadnoughts astraux sont à éviter, d'autres se sont adaptés à l'environnement, comme les requins, molosses et moineaux. D'étranges créatures dévoreuses de cerveaux viennent se reposer sur l'astral, mais l'on peut en trouver d'autres de plus amicales commes les shedu ou les créatures foo.

Enfin, la dernière partie (16 pages) présente quelques endroits intéressants dans l'astral : la Citadelle des Athars, le Nuage d'Os constitué uniquement de morts-vivants, la Cour des Tueurs de Dieux, la Mer Vivante qui ne cesse de s'agrandir, la Cité Avalée qui a su s'adapter aux conditions locales, la Forge de Zess le modron indépendant, et que sais-je encore...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

JyP  

Certains Plans sont plus importants que d'autres, et bénéficient d'un traitement de faveur : ainsi en est-il de l'Astral, moyen par excellence pour voyager entre les Plans Extérieurs.

Rien que pour déambuler dans ce Plan, c'est très déroutant et très bien rendu. Par contre les Githyankis semblent un peu moins originaux, mettre un peu plus l'accent sur leurs pouvoirs mentaux aurait été sympa.

Ce qui m'a le plus marqué est sans conteste la description des différents lieux de l'Astral : le Nuage d'Os ou la Mer Vivante sont des lieux extrêmement exotiques et très intéressants. Il ne reste qu'à y ajouter des psions pour compléter la description de l'Astral, vu qu'il s'agit du royaume mental par excellence...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques