Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

PG1 - Player's Guide to the Dragonlance Campaign

.

Références

  • Gamme : AD&D - Dragonlance
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1993
  • EAN/ISBN : 1-56076-698-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à ouverture souple de 128 pages au format A4. 5 planches intérieures en couleurs, le reste en bichromie.

Description

Ce guide est une véritable encyclopédie de l'Ansalonie, l'un des continents du monde de Dragonlance (Krynn). Après une courte introduction d'une page rappelant les spécificités du monde de Dragonlance (le Cataclysme, la disparition des Dieux, les sagas et odes), on entre directement dans le vif du sujet avec la géographie du continent, présentée d'ouest en est, comme un véritable guide touristique.

Sont passées en revue les régions de Sancrist, l'Ergoth (du Nord et du Sud), Hylo, la Solamnie, Kayolin, le Lemish, l'Abanasinie, le Qualinesti, Thorbardin, Tarsis, Icereach, Throt, l'Estwilde, Taman Busuk, Sanction, Zhakar, les Dragon Isles, le Nordmaar, Kern, Khur, Blode, le Silvanesti, les Blood Sea Isles, Goodlund, soit l'ensemble des principales régions du continent. Pour chaque région sont résumés la culture, la géographie (avec à chaque fois une carte détaillée), le climat, la politique et le commerce. De plus, pour illustrer certaines régions, des nouvelles sont incluses au fur et à mesure de la lecture (The Sales Pitch, Getting Lost, Who lies?, A Dog's Life). Enfin, des portraits de personnages célèbres (repris pour une large majorité de la saga originale des DL) parsèment ce guide géographique, chaque personnage se trouvant rattaché à sa région de prédilection. Ce guide géographique remplit 50 pages très détaillées.

Viennent ensuite les peuples d'Ansalonie : Commoners, Barbarians, Dwarves, Gully Dwarves, Elves, Gnomes, Kenders, Minotaurs, Ogre Irda sont autant de peuplades bien distinctes. Pour chacune sont détaillés l'apparence, le style de vie, l'histoire, la religion ainsi que les outils et armes spécifiques. Lorsque cela est nécessaire, chaque variante du peuple est décrite (par exemple, pour les elfes, sont décrits les Silvanesti, les Qualinesti, les Kagonesti, les Dargonesti, les Dimernesti et les Semi-Elfes). Après ces peuples décrits en détails, on trouve une section destinée aux peuples moins représentés : Centaures, Griffons, Nagas, Pégases, Satyres (Children of Krynn). Enfin, deux sections présentent deux castes très importantes du monde de Krynn : les Chevaliers Solamniques et l'Ordre de Sorcellerie (Wizards of High Sorcery), avec pour chacune l'organisation, l'histoire et le mode de vie de ses représentants. En tout 25 pages sont réunies sous ce chapitre, nommé Peoples of Ansalon.

Le chapitre suivant décrit en six pages les panthéons de Krynn (Dieux du Mal, du Bien et de la Neutralité). Une section y est consacrée aux conséquences du Cataclysme sur les sentiments religieux des peuples d'Ansalonie. Chaque divinité est présentée, ainsi que ses différents avatars et ses différents noms selon les peuples.

Ensuite, quatre chapitres, totalisant 26 pages, sont consacrés à l'histoire du monde : Delving the Past, The River of Time, History of Krynn et Creation Myths. Le premier d'entre eux est consacré aux modifications qu'ont subies les régions du monde au cours des temps (trois pages), le deuxième est une chronologie détaillée et complète du monde (huit pages), le troisième reprend cette chronologie en détaillant certains points (quatorze pages) et le quatrième résume les différents mythes de la création selon les peuples gnomes, kenders, nains et elfes (deux pages). A noter que ces chronologies s'arrêtent peu après la Guerre de la Lance (avant les périodes de la Guerre du Chaos puis celle de la Guerre des Âmes).

Viennent alors plusieurs chapitres consacrés à certains types de créatures particuliers du monde de Krynn : les peuples perdus (Bakali, Huldrefolk, Kyrie, Scions, Shadowpeople et Thanoi), les draconiens, les dragons et les goblinoïdes. Ils sont décrits de la même manière que les peuples d'Ansalonie (culture, histoire, apparence, etc.) sur un total de 10 pages.

Enfin, une page est consacrée à une courte description des héros de la Guerre de la Lance.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 2 mars 2010.

Critiques

Thom'  

Le supplément ultime pour Dragonlance !
Au cours des 128 pages de ce supplément indispensable s'il en est, pas une seule fois ne sont abordées des questions de statistiques. Pas une seule caractéristique technique de monstre, pnj ou autre objet. Pas non plus de tableaux de chiffres fastidieux !

Ce supplément est un recueil d'idées et non de chiffres, une mine d'inspiration et non de caractéristiques.

L'Ansalonie y est décrite avec précision sans pour autant que ce soit exhaustif (des détails supplémentaires écument les autres modules de la gamme). Géographie, cultures, histoire, sont compilées pour les meneurs comme pour les joueurs en des résumés à la fois succincts et clairs.
Bonus supplémentaire: de somptueuses planches pleine page en couleurs signées Caldwell ou Elmore.

Seul bémol, dans le premier chapitre sur la géographie, l'ajout des personnages majeurs de certaines régions rend la lecture parfois chaotique. Il m'aurait semblé préférable de les réunir dans un chapitre à part et non de mélanger le tout...

Guilhem  

Je partage entièrement l'avis de Thom'. PG1 est un magnifique ouvrage de fond sur l'univers de Dragonlance. Il est agréable à lire, et on oublie dès les premières lignes qu'il s'agit censément de jeu de rôle.

Alors pourquoi cette note moyenne ? Simplement à cause du titre abusif. Ce livre n'a pas grand chose à faire entre les mains des joueurs. Un débutant plongeant dans ce bouquin en ressortira plus déboussolé qu'avant, devant la quantité d'informations à retenir (et qui pour la plupart ne lui serviront à rien pour débuter dans Dragonlance).

J'aurais aimé (comme pour tous les jdr, d'ailleurs) un fascicule de 16 ou 20 pages, présentant les fondements de l'univers dans ses grandes lignes, afin que les joueurs puissent se lancer dans la campagne en ayant toutes les informations nécessaires, et seulement celles-là, ce qui soulagerait le MD de la fastidieuse tâche de présentation ("est-ce que je leur ai tout dit ?").

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques