Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Dragonlance Adventures

.

Références

  • Gamme : AD&D - Dragonlance
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1987
  • EAN/ISBN : 0-88038-452-2
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre au format A4 à couverture rigide de 128 pages.

Description

Cet ouvrage réunit toutes les règles et les informations nécessaires pour jouer dans le monde de Dragonlance avec la première édition de AD&D. La période de prédilection pour jouer est toute la période antérieure à la Guerre de la Lance (Dragonlance Fifth Age s'intéresse à la période suivant la Guerre du Chaos, tandis que Dragonlance D20 s'intéresse principalement à la période suivant la Guerre des Âmes). Plus qu'une compilation des règles parues jusqu'alors, ce supplément réorganisait complètement les informations pour les faire apparaître de manière cohérente avec le Player's Handbook et avec l'historique du monde. En fait, il s'agit d'un addendum aux trois manuels de base de AD&D.

Au cours des différents chapitres, plusieurs règles de mise en page sont appliquées. Tout d'abord, toutes les règles sont surlignées en gris, pour pouvoir être aisément retrouvées dans les différents paragraphes. Cela permet de lire d'une traite l'ouvrage sans s'intéresser à ces règles, quitte à y revenir plus tard, en faisant alors un supplément de contexte à part entière. Toutes les données techniques sont reprises en fin d'ouvrage dans une série de tableaux. Enfin, plus important, les informations sont à peu près classées par ordre chronologique : informations valables de tous temps, informations datant d'avant la Guerre de la Lance, puis informations contemporaines de cette guerre. Ainsi, alors que les informations de classes et de races sont réunies dans le premier chapitre (The Realms Above), les informations et caractéristiques d'un personnage légendaire comme Huma se trouvent dans le chapitre The World that Was, tandis que celles concernant Raistlin, par exemple, sont dans le chapitre War of the Lance.

La première partie de The Realms Above présente les caractéristiques principales d'une campagne Dragonlance et, notamment, l'importance des alignements et du thème de la lutte entre Bien et Mal. Ensuite sont présentés les ajouts et modifications aux règles de base du Player's Handbook : gestion des classes (les druides et les bardes n'existent pas sur Krynn), des niveaux (il n'est pas possible, sauf exceptions, de dépasser le niveau 18 et de rester sur Krynn) et des alignements. Pour ce dernier point, Dragonlance Adventures propose un système d'évolution des alignements des personnages en fonction de leurs actions : chaque alignement est divisé en seuils ; il y a une vingtaine de seuils par grande tendance (Bien, Mal et Neutralité). Au cours de sa carrière, l'alignement d'un personnage peut évoluer dans ces seuils. S'il franchit certains paliers, le personnage peut alors changer d'alignement, au prix de quelques malus pendant la période précédant le choix définitif.

Viennent ensuite les descriptions des classes spécifiques au monde de Krynn, qui occupent 34 pages :

  • Les Chevaliers Solamniques. Les trois ordres (Couronne, Épée, Rose) sont détaillés avec leurs caractéristiques et les épreuves d'entrées typiques. Par exemple, pour devenir Chevalier de l'Épée, un aspirant doit mener une quête comprenant un voyage d'au moins 800 km, doit passer trois tests impliquant sa sagesse, un test impliquant sa générosité, un test de compassion, doit restaurer quelque chose qui était perdu et, enfin, vaincre un adversaire maléfique de puissance au moins égale. L'histoire et les règles (la Règle et la Mesure) de chevalerie sont aussi résumées.
  • Les inventeurs gnomes (Tinkers). Les gnomes de Krynn sont très attachés aux inventions farfelues, aux bricolages et aux rafistolages en tous genres. Les représentants de cette classe sont capables d'inventer des objets extrêmement utiles (certains gnomes utilisent déjà des machines à vapeur), mais malheureusement, les inventions gnomes ont une fâcheuse tendance à se retourner contre leur utilisateur, ce même lorsqu'elles fonctionnent correctement.
  • Les Sorciers représentants des trois Ordres de Sorcellerie (Wizards of High Sorcery). Sur Krynn, ce sont les seuls mages aptes à pratiquer la magie à niveau élevé (tout mage capable de lancer des sorts de niveau 2 et ne faisant pas partie d'un ordre est considéré comme un renégat). Ils tirent leurs pouvoirs et leur énergie des trois lunes de Krynn (Lunitari la rouge, Solinari la blanche, Nuitari la noire). Des règles sont présentées pour gérer les bonus et malus dépendants de la phase actuelle de chacune des lunes.
    Des informations sont aussi présentées sur les Tours de Sorcellerie et les mystérieux bosquets qui les entourent, les règles communes aux trois ordres et le Conclave, conseil qui réunit les plus puissants sorciers, tous ordres confondus. De plus, des règles de gestion des illusions sont présentées (reprises du DL10 - Dragons of Dreams) avant les caractéristiques de quelques sorts spécifiques au monde de Krynn.
  • Les Prêtres, membres des Ordres des Étoiles (Holy Orders of the Stars), c'est-à-dire priant l'un des dieux de Krynn. Les sphères de chacun des dieux sont présentées, ainsi que les pouvoirs spéciaux de leurs adeptes. Par exemple, une prêtresse de Mishakal, déesse de la guérison, dispose d'un dé supplémentaire pour tous ses sorts de soins.

Après les classes, ce sont les races qui sont présentées en détail, en 23 pages. Kenders, Gnomes, Elfes (Qualinesti, Silvanesti, Kagonesti, Dargonesti et Dimernesti), Semi-Elfes, Nains (des collines ou des montagnes), Nains des Ravins, Ogres Irda, Minotaures, ont tous droit à une présentation de leurs sociétés respectives, de leur histoire, de leur philosophie et de leurs caractéristiques de jeu. En fin d'ouvrage, un tableau résume l'évolution des différentes races de Krynn lors de l'apparition de la Gemme Grise de Gargath (la Gemme du Chaos). On apprend ainsi que les Nains, les Kenders et les Gnomes ont une origine commune.

L'ouvrage s'intéresse ensuite aux créatures spécifiques de Krynn, principalement aux draconiens, aux émanations de rêves (Dreamshadows et Dreamwraiths), aux races disparues (les Thanoïs ou les Shadowpeople) et, enfin, aux véritables héros de Krynn : les Dragons. Pour ces derniers, quelques règles supplémentaires concernant leur aura de peur et leurs techniques de combat sont fournies. Cette partie clôt le chapitre The Realm Above et les considérations indépendantes de la période de jeu.

Le deuxième chapitre, The World that Was (17 pages), s'intéresse à l'histoire de Krynn (un extrait des parchemins d'Astinus est fourni), aux grands noms des temps anciens et aux artefacts qui ont marqué les différentes époques de Krynn. Huma, Fistandantilus, Astinus, le Prêtre-Roi d'Istar et d'autres ont ainsi droit à un petit paragraphe de présentation et à leurs caractéristiques, le plus souvent réduites à leur plus strict minimum. Les objets présentés sont pour la plupart des objets que les personnages sont amenés à découvrir dans la saga des DL : les Médaillons de la Foi, les Lancedragons, Nightbringer (la masse d'armes de Verminaard), Wyrmslayer ou le Bouclier de Huma sont autant d'exemples d'objets mythiques qui jalonnent les modules originaux. Une carte de l'Ansalonie avant le cataclysme est dessinée sur deux pages.

Enfin, le dernier chapitre, The War of the Lance (13 pages), contrairement à ce que son nom indique, présente les informations concernant l'Ansalonie après la Guerre de la Lance, cette guerre elle-même ayant été détaillée dans la série des DL. L'État de l'Ansalonie, encore occupée par les troupes draconiennes, est notamment présenté, carte à l'appui. Enfin, quelques héros sont décrits de manière succincte, y compris des personnages apparaissant dans la trilogie des Légendes, comme l'elfe noir Dalamar et Crysania la prêtresse séduite par Raistlin.

Les différents tableaux et aides de jeu présentés sont : la table de suivi des alignements, l'arbre d'évolution des races de Krynn, les caractéristiques des monstres, les pré-requis des différentes classes, les minimums et maximums raciaux, la table de complexité et les tables des défauts (mishap) des inventions gnomes, les sphères d'influence des différents dieux classées par sortilège, la liste des sorts et enfin les tableaux concernant les cercles de chevalerie.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 16 avril 2010.

Critiques

Thom'  

Avant la parution de la boîte Tales of the Lance, ce Dragonlance Adventures était la bible pour les meneurs de jeu, contenant tout le nécessaire pour jouer dans cet univers si particulier.

Malgré l'âge, Dragonlance Adventures reste tout de même une référence en matière de compilation de règles et d'informations concernant Krynn. D'ailleurs, Tales of the Lance s'est contenté en grande partie de reprendre le contenu du Adventures en le mettant à jour pour la deuxième édition de AD&D (preuve que le contenu est relativement intemporel).

L'un des aspects fantastique de ce supplément est la mise en page : au début, les zones grisées entourant les règles font comme un patchwork disgrâcieux et on se dit que les auteurs auraient mieux fait de tout laisser sur fond blanc... Et puis, à la lecture, on s'aperçoit que cela ajoute à la fluidité de l'ensemble : on le lit une première fois sans jamais toucher aux règles et on s'imprègne du contexte. Il est ensuite facile de revenir sur les règles en compagnie des joueurs. La perte de temps est minimale et l'efficacité est là.

Sur le contenu, le Adventures était complet, à l'époque. Malheureusement pour lui, la gamme a ensuite beaucoup évolué (tant mieux pour les joueurs et les meneurs), et il a alors fallu recommencer à chercher des informations dans d'autres modules... Mais cela n'enlève rien à la qualité intrinsèque du supplément.

En espérant que le futur Dragonlance d20 Campaign Setting s'inspire largement de la qualité de son ancêtre...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques