Contenu | Menu | Recherche

Well, my days of not taking you seriously are certainly coming to a middle

DL12 - Dragons of Faith

.

Références

  • Gamme : AD&D - Dragonlance
  • Sous-gamme : Chroniques de la Guerre de la Lance
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1986
  • EAN/ISBN : 0-88038-092-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Couverture souple détachable contenant :

  • un livret à couverture souple en couleurs de 64 pages
  • une carte/poster A1 recto-verso
  • une planche de pions cartonnés prédécoupés (en tout 148 pions)
  • un jeu de 55 cartes illustrées à découper

Description

Ce module, contrairement aux apparences, fait suite au DL10 - Dragons of Dreams. Il est, somme toute, relativement difficile à intégrer dans la campagne à un autre moment, d'autant que les événements qui y sont décrits sont relativement "annexes" par rapport à la trame principale. Toutefois, ils sont peu ou pas décrits dans les romans, ce qui peut avoir son intérêt si certains des joueurs les ont lus.

Le module débute par un prologue de quatre pages présentant les habituels conseils, spécificités et résumé des épisodes précédents. Un carnet de 15 pages détachable se trouve au centre du livret. Il réunit plusieurs aides de jeu pour le meneur: pouvoirs des orbes draconiques, règles d'utilisation du jeu de carte (le Talis), exemples de rumeurs ou de légendes, statistiques des personnages non-joués, extraits du journal de Kitiara, événements aléatoires, caractéristiques des trésors et objets magiques, etc. En fin de livret, cinq pages sont consacrées aux caractéristiques des monstres rencontrées. L'intérieur de couverture présente les caractéristiques des personnages pré-tirés, un résumé des statistiques des monstres et une carte de la mer d'Istar. Enfin, la carte grand format présente au recto le plan des rues englouties d'Istar utilisées comme cadre d'une bataille de grande ampleur dans le scénario et au verso plusieurs plans utilisés pendant le scénario (Flotsam, le refuge de Zebulah, le Perechon, un navire pirate et la Fosse d'Istar notamment).

Les chapitres s'intitulent "The Prophecy", "Flotsam", "The Blood Sea of Istar", "Istar of the Deep", "The Battle of Istar", "Friends in Need" et "A Hidden Refuge". Ils vont amener les personnages depuis les rives du Silvanesti jusqu'aux profondeurs de la Mer d'Istar, où les armées draconiques tentent aussi d'exercer une domination sans partage.

Dragons of Dreams s'achevait sur les personnages mettant fin au cauchemar de Lorac en Silvanesti. Ils seront alors envoyés par Alhana en Solamnie, pour prendre contact avec les ambassadeurs elfes sur place, mais aussi pour amener leur aide aux Chevaliers Solamniques. En route, ils devront traverser des territoires occupés par l'ennemi et devront jouer de ruse pour pouvoir sortir sains et sauf de Flotsam, le plus grand port sur la Mer d'Istar, en direction de la Solamnie.

Malheureusement pour eux, ils seront poursuivis et contraints à une retraite deséspérées au coeur du tourbillon de la Mer d'Istar, où ils seront perdus corps et biens. Heureusement pour eux, secourus par les elfes des profondeurs (les Dargonesti), ils survivront au naufrage. Ils pourront alors participer à la bataille des Dargonesti contre les draconiens, en trouvant et en détruisant la source de pouvoir du Roi des Profondeurs, un léviathan démoniaque et leur principal ennemi.

Enfin, revenant à la surface, ils auront alors la possibilité de secourir certains de leurs compagnons malchanceux, capturés et retenus par les minotaures de la Mer d'Istar.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 3 avril 2012.

Critiques

Thom'  

Dragons of Faith est l'un des meilleurs passages de la saga malgré, encore une fois, un peu trop de linéarité dans la seconde partie.

Tout d'abord, toute la première partie du module présente l'une des rares opportunités d'aventures citadines. En effet, depuis Dragons of Despair, les compagnons auront du fuir la plupart des cités dans lesquelles ils ont pénétré, lorsque lesdites cités n'étaient pas en ruines. De plus, Balifor et Flotsam sont bien décrites et le thème de la piraterie, intimement lié à Flotsam, ne sera pas pour déplaire aux joueurs. Si ces derniers prennent un peu leur temps dans la région, ils pourront en plus en découvrir un peu plus sur les ogres ou les minotaures, et un meneur intelligent fera ce qu'il faut pour qu'ils soient confrontés à ces deux peuples. Enfin, il est à noter que cette partie est l'une des plus ouvertes de la saga, ce qui n'est jamais pour déplaire aux joueurs.

La deuxième partie du scénario est plus mystérieuse et vient, il faut bien l'avouer, comme un cheveu sur la soupe : les personnages sont téléguidés et il se pourrait que les joueurs n'apprécient pas trop. Au final, il est intéressant de découvrir le peuple des elfes des mers et le mystère de leur puissant ennemi, mais les premiers instants sous l'eau seront critiques pour la suite.

Enfin, c'est dans ce scénario que les personnages seront vraisemblablement confrontés directement à Kitiara, pour la première fois depuis le début. Tous les meneurs sauront de quoi je veux parler : ce moment-là à lui seul vaut le déplacement. Kitiara, mais aussi Toede le hobgobelin, Maquesta la pirate ou Sevil Rev le contrebandier sont autant de personnages non-joueurs qui laisseront une trace indélébile dans la saga.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques