Contenu | Menu | Recherche

Anything that provides an alternative to popular commercial mass media can't be all that bad (Hewitt)

Vandoran : Nouvelle Ere

Références

Auteurs

Format de diffusion

Fichier diffusé par email au format Word (5 pages, 356 ko).

Description

Le jeu est basé sur un système de puissances : les différentes "puissances" du joueur sont calculées en fonction de plusieurs paramètres : Combat/Finesse, Rigueur/Instinct et précision. Certaines de ces caractéristiques sont volontairement opposées : pour éviter de faire des personnages équilibrés partout (magie, combat, tir à l'arc...). Ainsi il devient difficile de faire un personnage fort dans tous les domaines, mais cela ne reste pas impossible, il faut simplement bien connaître les mécanismes du jeu...

Il y a la puissance de combat (divisée en 2 "sous-puissances" : la puissance à arme légère et la puissance à arme lourde), la puissance psychique (pour les mages et les prêtres), la puissance totale (c'est-à-dire : les points de vie, de mana et de fatigue, tous combinés dans une seule valeur) et enfin le talent (valeur arbitraire qui permet d'obtenir des compétences "d'assassin", voir de "rôdeur").

C'est vrai que ça fait un peu fouilli comme ça mais c'est assez simple dans l'ensemble... La vrai chose qui choque ce sont les dés utilisés : les points de vie d'un personnage pourront très bien s'élever à 5000 dès le début de la partie, avec comme arme de base une dague qui fait 2d10*30, ça bouleverse quelques habitudes de joueur, mais on s'y fait vite.

Enfin, ce système de puissance permet de faire jouer des joueurs avec un système dit de "seuil", en effet il faudra par exemple 2000 PT à un joueur pour briser une porte s'il ne les z pas il pourra toujours tenter mais laissera quelques points de vie dans l'affaire. De même, pour le crochetage qui pour un coffre de base demandera par exemple 500 de talent... Et enfin, pour la magie, le système élaboré est plus complexe : il faudra par exemple 500 PS (puissance psychique) à un joueur pour lancer un sort (quelconque). Mais si le malheureux mage a lancé le tour précédent un sort si puissant qu'il à réduit sa PS à 200, il ne peut donc pas le lancer, étant donné que les sorts de mage seront très puissants, être mage ce sera faire le bon choix de sort à lancer et surtout les lancer dans le bon ordre...

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Mots des auteurs

  • Xavier Tilloles  

Commentaires

Aucun commentaire sur ce jeu pour le moment.