Contenu | Menu | Recherche

Dans le jdr, il y a plus d'égo que de talent

Yann Soitiño

Traducteur

Identité

  • Nationalité : Franco-Espagnol
  • Pays : France

Biographie

Tout a commencé au fin fond de la brousse africaine... non pas que mon premier jeu ait été Indiana Jones, loin de là ! Mais je vivais là bas en 1980.

Un copain Canadien avait reçu de son frère en Fac aux USA la description d'un jeu : Donjons & Dragons. Par un échange de lettres et diverses explications nous avons pu nous essayer au jeu tirant des nombres au hasard dans des bols remplis de papiers pliés en deux pour palier au manque de ces dés bizarres qui nous faisaient défaut.

1982 - Retour en France et premiers contacts avec le "vrai" D&D. Deux ans plus tard, devenu président de l'association où j'avais fait mes armes, j'organisais un tournoi et étais allé voir Casus Belli pour y annoncer l'événement. J'en profitai pour casser les pieds à celui qui m'apprendrait à écrire : Didier Guiserix à qui je dois d'avoir pu faire mes débuts.

1984 - Premier article dans Casus après des essais laborieux corrigés par la patience infinie de Didier !
Les choses s'enchaînent ensuite rapidement. Entre le premier salon du JdR, la participation au Fer de Lance qui encadrera ce salon pendant ses débuts, la participation à divers magazines de l'époque et les coups de main aux copains qui sortent des jeux... des années assez occupées tous comptes faits. Quelques générations de joueurs m'ont détesté pour les idées de scénario du Pont Fortifié de la série Bâtisses et Artifices menée de main de maître par Cyrille Raillet à l'époque... et plein d'autres choses que j'oublie.

Je travaille ensuite pour Schmidt France, m'occupant d'un service télématique conjoint avec Infograme. Je supervise ensuite la gamme l'Oeil noir répondant aux questions des lecteurs. Je fais mes débuts de traducteur pour Chill avant de devenir responsable de traduction de la gamme Marvel Super Heroes.

Plus tard j'ai rencontré l'équipe de White Wolf et suis devenu membre de la Camarilla aux USA. Cela m'a permis de rencontrer nombre d'auteurs américains et même de participer à un ouvrage pour le GN la Masquerade.

A ce jour j'ai recommencé une sympathique collaboration avec mes premiers amours renouant avec les articles dans Casus Belli.

Je ne vis plus du JdR. J'en ai vécu il y a longtemps, je suis dans l'informatique à plein temps depuis 1990 et ne garde que quelques participations épisodiques (ou un peu plus suivies dans le cas de Casus) pour m'amuser simplement. J'ai beaucoup de copains dans ce milieu et ils savent que je suis prêt à donner un coup de main souvent gracieux si cela peut rendre service.

Mon jeu favori reste certainement Donjons & Dragons. J'adore la dernière version et je suis un collectionneur invétéré. J'ai tout Forgotten Realms et la majeure partie des scénarios génériques d'AD&D ainsi qu'une collection de jeux des plus éclectiques. Hors jeu de rôle j'adore Illuminati, Il Etait Une Fois et les jeux Yeti/Halloween concept qui m'ont permis d'initier des non joueurs aux joies d'un jeu simple entre copains.

J'ai fini de masteriser une campagne AD&D il y a quelques temps et suis joueur (enfin) dans une campagne 3° édition. Je fais quelques Vampire à l'occasion et des GNs quand je vais aux USA. Le rythme de jeu est bien sûr ralenti, une fois par mois environ, avec quelques amis à la maison.

Les parties avec les gens du jeu sont rares et agréables. Je me souviens d'une partie mémorable avec Didier Guiserix, François Marcela Froideval, Greg Stafford... un Cthulhu masterisée par Sandy Petersen. C'était il y a des années ! On se dit souvent qu'il faudrait qu'on prenne le temps de jouer à une chose ou une autre mais la famille et surtout les enfants nous empêchent souvent de réaliser ces voeux pieux.

Je pratique assidûment l'escrime artistique (voir Casus n°14), le parapente et quand j'en ai le temps la plongée sous-marine. Me balader dans Paris est aussi un passe-temps agréable ; quand le temps s'y prête je traverse la capitale la nuit en flânant, c'est très reposant.

Le travail dont je suis le plus fier ? Difficile à dire... un jeu d'initiation dans Graal peut-être ? Quoique non, certainement mon premier article dans Casus, j'avais 16 ans j'étais heureux comme le gamin que j'étais ! :)

En ce qui concerne le jeu mes projets sont simples : continuer à participer à Casus Belli avec sa nouvelle équipe. Pour le reste on verra, si on fait appel à moi je réponds présent du moment que le projet est amusant.

Ouvrages Professionnels

Traducteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Chill - Extension au Jeu d'Epouvante
première édition
janvier 1986ChillSchmidt Spiele
Marvel Super Héros
première édition
janvier 1988Marvel Super HérosSchmidt Spiele

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.