Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Simeon Shoul

Auteur

Identité

  • Année de Naissance : 1965
  • Nationalité : Britannique
  • Pays : Royaume-Uni

Biographie

J'ai découvert les jeux de rôle vers l'âge de 12 ans, grâce à des amis d'école. Un ami en particulier, Fred Deakin, était un passionné de jeux de rôle ainsi que de wargames tactiques et stratégiques. J'ai été tout de suite intéressé, en particulier à cause de mon enthousiasme pour le monde de Tolkien, que j'avais découvert à l'âge de 10 ans. Fred et moi nous avons mis notre argent de poche en commun, et chacun d'entre nous a payé la moitié d'une boîte des règles de base de Donjons & Dragons (la boîte aux trois livrets beiges). En fin de compte, je l'ai rachetée à Fred.

Je jouais depuis environ 15 ans au moment où j'ai découvert Ars Magica, en 1992. J'ai pensé que c'était un système de règles très supérieur, et j'ai aussi pensé que son cadre, une Europe médiévale mythique, avait un grand potentiel pour du jeu en profondeur. Des concepts comme les Conventions avaient du sens dans la vie d'un personnage fantastique (plus de ces errances sans attache dans le paysage, à tomber sur des monstres ou des tas de trésors). Ces personnages avaient de véritables motivations pour les choses qu'ils faisaient, une communauté et des objectifs dans la vie les rendaient bien plus intéressants à jouer que d'autres personnages de jeu de rôle. Je sentais aussi que le système sophistiqué de magie dans Ars Magica était une grosse amélioration par rapport au vieux paradigme de D&D d'un sorcier avec un pannel de sorts pré-mémorisés dans son escarcelle.

Après environ deux ans de parties dans une campagne Ars Magica il m'est venu l'idée d'écrire un livre de Tribunal. Cela s'est cristallisé, en particulier parce qu'à l'époque je lisais pas mal d'histoire russe et mongole. Les invasions mongoles de Russie et d'Europe de l'Est dans les années 1230 et 1240 furent désastreuses, et très dramatiques, et offraient, je pensais, de grandes occasions de jeu de rôle. Aussi j'ai décidé, pourquoi ne pas écrire un Tribunal sur la Russie médiévale ?

J'ai parlé de ce projet, en personne, à Jonathan Tweet, à la Convention Mondiale de Science-Fiction de 1995, à Glasgow (Ecosse) - la Convention Mondiale de Science-Fiction ne vient dans les îles britanniques qu'une fois tous les dix ans, ce qui est le seul moment où je peux y aller... Il fut modérément encourageant. Wizards of the Coast vendit peu après Ars Magica à Atlas Games. En conséquence tout nouveau projet était impossible, vu qu'Atlas se mit à préparer une nouvelle édition.

Ce ne fut pas avant 1997 que les choses se stabilisèrent au point où je pus faire une proposition à Atlas. Qu'ils acceptèrent. Cependant j'avais, à ma grande satisfaction, déjà fait auparavant une grosse part de recherche sur le projet. Cela prit environ un an de plus de travail occasionnel pour finir le livre, qui fut édité sous le nom de The Dragon and the Bear en 1998.

Il n'est pas possible pour un auteur, comme je m'en aperçois, de vivre du jeu de rôle. Ils doivent avoir un autre emploi. Le niveau de paiement n'est simplement pas adapté pour faire vivre quelqu'un. Il est peut-être possible de vivre comme éditeur de jeux de rôle, mais c'est une autre histoire ! Je pris la décision peu après avoir fini The Dragon and the Bear, que je ne ferais plus d'écriture de jeu de rôle. Je ne pouvais pas consacrer autant de temps à un travail qui payait si peu, même alors que j'avais énormément eu de plaisir au projet.

Je pense toujours que Ars Magica a un système supérieur à la plupart des autres. Cependant, les goûts évoluent, et les gens avec qui je joue étant maintenant bien occupés à D&D3, j'ai suivi et ça me plaît beaucoup. Au bout du compte, les mécanismes de jeu ne représentent pas plus de 25 % du plaisir d'une partie. L'ambiance et le cadre fournissent encore 25 %, et le reste est le plaisir de jouer avec des gens que l'on aime.

Je joue une fois par semaine, avec des amis que j'ai connus en école universitaire à la fin des années 80, et avec qui j'ai gardé le contact.

Dans mon temps libre je lis de la science-fiction et du fantastique. J'écris des histoires, et je tente (sans résultat jusqu'à présent) de les faire éditer. J'étudie le français dans des cours du soir. Je viens de commencer (novembre 2003) des cours de Karaté.

Question livre dont je suis le plus fier, le seul travail significatif qui fut jamais publié sous mon nom est The Dragon and the Bear ! Le choix est vite fait !

En ce moment je suis en seconde année de doctorat de 3ème cycle, en Histoire Militaire, à l'Ecole Universitaire de Londres. Quand ce sera fini et que j'aurai mon doctorat, je m'attends à travailler en université, sans doute comme professeur d'histoire moderne. Egalement, j'ai récemment achevé la première ébauche d'un roman (le premier que j'aie jamais réussi à mener à terme). J'espère le réécrire bientôt, et l'année prochaine peut-être trouver un représentant et/ou éditeur.

Pour finir :
The only advice I can give anyone who wants to write for an RPG system is the following : know the system you want to write for, inside and out. Be aware of the web-communities, or newsletters that fans write, that comment on current controversies and developments in the system. Have a coherent, seriously thought-out project in hand, with a professionally turned-out writing sample, to show the publisher ; don't just knock on the door and say 'hey, I want to write for you !'
(Le seul conseil que je peux donner à quelqu'un qui veut écrire pour un système de JdR est le suivant : connaissez le système pour lequel vous voulez écrire, de l'intérieur et de l'extérieur. Tenez-vous informé des communautés internet, ou des bulletins qu'écrivent les fans, qui parlent des controverses et des évolutions présentes du système. Ayez un projet en main cohérent, sérieusement préparé, avec un échantillon soigné professionnellement, à montrer à l'éditeur ; ne vous contentez pas de frapper à la porte en disant 'hé, je veux écrire pour vous !'

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Dragon and the Bear (The)
première édition
janvier 1999Ars MagicaAtlas Games

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 6 juin 2010.